Centre Juno Beach | Le Canada et la Deuxième Guerre mondiale


 Personnes | États-Unis d'Amérique
English Version | Version imprimable
Général Dwight Eisenhower

Dwight David Eisenhower, né à Denison (Texas) le 14 octobre 1890, décédé à Washington (D.C.) le 28 mars 1969. Officier de l'Armée américaine et 34e président des États-Unis d'Amérique.

Suivi du général H.D.G. Crerar, le général Dwight D. Eisenhower inspecte la garde d'honneur de la 4e Division blindée canadienne à Hertogenbosch (Pays-Bas), le 29 novembre 1944.
Photo par Harold G. Aikman. Ministère de la Défense nationale / Archives nationales du Canada, PA-151501.

Texan de naissance, Dwight Eisenhower grandit à Abilene, au Kansas. De 1911 à 1915, il étudie à la Military Academy de West Point. Il ne peut participer aux combats de la Première Guerre mondiale, car l'armée l'assigne plutôt à l'entraînement des troupes. Il suit les cours de la Command and General Staff School de Leavenworth (Kansas) en 1925, puis de l'Army Staff College de Washington (D.C.), dont il est diplômé en 1928. Il occupe principalement des postes d'état-major au cours des années qui précèdent l'entrée en guerre des États-Unis.

En 1940 et en 1941, il est successivement commandant en second du 15e Régiment d'infanterie, chef d'état-major de la 3e Division, puis chef d'état-major de la 3e Armée. En 1942, le chef d'état-major de l'Armée, George Marshall, est à la recherche de sang neuf pour les postes de commandement opérationnel. En mars, il nomme Eisenhower chef de la Division des opérations et, deux mois plus tard, il l'envoie à Londres comme commandant de l'Armée américaine sur le théâtre européen.

En 1942, Eisenhower participe aux débats des chefs d'états-majors combinés pour déterminer la meilleure offensive contre l'Allemagne. Il reçoit des chefs d'états-majors combinés le commandement de l'Opération Torch, l'invasion de l'Afrique du Nord, qui débute le 8 novembre 1942.

Puis, en juillet 1943, Eisenhower dirige l'invasion de la Sicile. Les forces terrestres mises à sa disposition pour cette campagne comprennent la 7e Armée américaine et la 8e Armée britannique. C'est à la 8e Armée britannique, commandée par le général Bernard Montgomery, qu'est rattachée la 1re Division d'infanterie canadienne. Eisenhower commande ensuite les forces combinées qui débarquent en Italie continentale le 8 septembre 1943, mais il ne dirigera pas cette campagne jusqu'à son dénouement. En décembre, il est appelé à Londres pour prendre le commandement des forces d'invasion de la France.

En tant que commandant du Grand quartier général du corps expéditionnaire allié (SHAEF ou Supreme Headquarters, Allied Expeditionary Force], Eisenhower doit intégrer les armées, les marines et les aviations alliées pour constituer la force d'invasion la plus colossale qui ait jamais existé. Pour l'assister, il a un état-major qui compte quelque 16 000 hommes et officiers.

Pourtant, malgré le succès du débarquement du 6 juin 1944, le commandement d'Eisenhower n'échappe pas à la controverse. Alors que la campagne de Normandie traîne en longueur, Eisenhower se trouve en désaccord avec le commandant britannique, le général Bernard Montgomery, quant à la meilleure stratégie à suivre. Finalement, Eisenhower impose sa vision : l'avance vers l'est, sur un vaste front, de l'ensemble des troupes alliées. Une seconde crise surgit à l'approche de Berlin quand Eisenhower, à l'encontre des demandes insistantes de Winston Churchill, dirige les troupes américaines vers le sud et laisse la capitale allemande à l'Armée soviétique.

Après la signature de l'Armistice, le 8 mai 1945, Eisenhower commande les troupes d'occupation pendant six mois. Il succède à George Marshall comme chef d'état-major de l'Armée américaine, un poste qu'il occupe jusqu'en 1948. Du 2 avril 1951 au 30 mai 1952, Eisenhower est le premier Commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR ou Supreme Allied Commander, Europe).

Eisenhower quitte alors le commandement militaire pour se présenter aux élections présidentielles. Héros de guerre adulé par l'électorat américain, il remporte une victoire facile et entre à la Maison blanche le 20 janvier 1953. Il sera élu pour un second terme en 1956.

Liens:
Lire la biographie de Dwight D. Eisenhower sur le site de la Maison blanche (en anglais).
Lire la biographie de Dwight D. Eisenhower sur le site de Grolier Online (en anglais).
À suivre: Franklin Roosevelt