Centre Juno Beach | Le Canada et la Deuxième Guerre mondiale


 Événements
English Version | Version imprimable
Les Chemins de la Victoire
 
 Victoire sur l'Atlantique
 L'Invasion de la Sicile
 La Campagne d'Italie
 Le Jour J
 La Campagne de Normandie
 La bataille de l'Escaut
 La libération des Pays-Bas et la reddition de l'Allemagne

La Deuxième Guerre mondiale prend un tournant décisif en 1943. Alliés dans la cause commune de la liberté et de la démocratie, la Grande-Bretagne, le Canada, les États-Unis d'Amérique, les pays du Commonwealth et les nations libres dont les territoires sont occupés par les Nazis contre-attaquent.

Sur l'Atlantique, les marines alliées réussissent enfin à contrer la formidable menace que les U-boote représentent. La Marine royale du Canada joue un rôle d'importance en prenant le contrôle du théâtre de l'Atlantique du nord-ouest.

Grâce à leur force aérienne alimentée par le Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique, les Alliés attaquent l'ennemi par la voie des airs. En préparation d'une offensive terrestre massive, le bombardement stratégique de l'Allemagne vise à affaiblir sa capacité de production de matériel de guerre et à démoraliser sa population.

Pendant ce temps, les forces terrestres entreprennent les grandes campagnes qui scelleront la défaite du IIIe Reich. Aux côtés de ses alliés, l'Armée canadienne marche sur les chemins de la Sicile, de l'Italie, de la Normandie, de l'Escaut, des Pays-Bas et de l'Allemagne - les chemins de la victoire, conquis à force de courage et de détermination, au prix de précieuses vies humaines.

Victoire sur l'Atlantique

Hiver 1942-1943. Sur l'Atlantique nord, les tempêtes hivernales se déchaînent en coups de vent et en vagues démesurées. Mais il y a pire… Le nombre de U-boote déployés sur l'Atlantique ne cesse d'augmenter. Ce sont les mois les plus sombres de la Bataille de l'Atlantique; puis, en quelques semaines, le vent tourne… Pour en savoir plus long
L'Invasion de la Sicile

La Campagne d'Italie

Conclusion logique de la campagne d'Afrique du Nord, la prise la Sicile doit redonner aux Alliés le contrôle sur la majeure partie de la Méditerranée. Un deuxième objectif importe aux chefs alliés : obliger l'Allemagne à détourner une partie de ses forces terrestres et aériennes vers le sud pour faciliter la lutte de l'U.R.S.S. sur le front est. Pour en savoir plus long


À Reggio di Calabria, le débarquement allié commence tôt le matin du 3 septembre 1943. Le gouvernement italien annonce la capitulation quelques jours plus tard mais le Führer donne immédiatement les ordres nécessaires pour que l'armée allemande prenne le contrôle du pays. Une lutte farouche se prépare. Pour en savoir plus long

Le Jour J

La Campagne de Normandie


Le 6 juin 1944, les Canadiens de la 3e Division d'infanterie et de la 2e Brigade blindée ont pour mission l'établissement d'une tête de pont sur la plage désignée sous le nom de code Juno. Ce n'est qu'une étape dans un vaste plan stratégique qui a pour objet la défaite totale de l'Allemagne. Pour en savoir plus long

Dans les jours qui suivent le débarquement, les Canadiens ne peuvent bouger sans se heurter à la résistance acharnée des divisions allemandes. La lutte est intense et coûteuse en vies humaines. Il faudra 11 semaines de combat pour expulser l'ennemi de la Normandie. Pour en savoir plus long


La bataille de l'Escaut

Pour poursuivre la lutte vers l'est de l'Europe, les armées alliées doivent assurer un chemin fiable pour leur ravitaillement. Elles doivent donc prendre, le plus rapidement possible, les ports de mer de la Manche, puis se rendre maître de l'Escaut. Cette tâche échoit à la Première Armée canadienne. Pour en savoir plus long
La libération des Pays-Bas et la reddition de l'Allemagne
En février 1945, la Première Armée canadienne doit s'emparer de la Rhénanie, une région étroite qui sépare la Meuse et le Rhin. La frontière entre les Pays-Bas et l'Allemagne longe ce secteur parallèlement à la Meuse : cette fois, les combats se dérouleront en sol allemand et l'on s'attend à une opposition farouche... Pour en savoir plus long